Projets à court terme

Publication du texte de la conférence du 1er décembre dans les Communications et mémoires de l’Académie de marine (prévue en juin-juillet 2022).
Été 2022 : réalisation d’un modèle 3D des bâtiments du marégraphe. Ce modèle servira ensuite à la réalisation d’un outil de visite virtuelle qui sera complémentaire des visites physiques que nous voulons continuer d’organiser.
Participation à la rédaction d’un contrat décrivant les relations entre l’association Les amis du marégraphe de Marseille et l’Institut national de l’information géographique et forestière (IGN), gestionnaire du marégraphe.
Septembre 2022 : participation de notre association à Vivacité, le festival des associations marseillaises.
Présentation du marégraphe et de notre association dans Petit repère, le magazine de la Cité des associations.
17-18 septembre : ouverture du marégraphe au public dans le cadre des Journées européennes du patrimoine
Octobre 2022 : participation à la Fête de la science (7-17 octobre) dans plusieurs communes des Bouches-du-Rhône, à l’opération Science dans les classes (7-14 octobre) et au Festival de la science à Marseille (14-16 octobre). Dans le cadre de la fête de la Science, conférence sur le marégraphe organisée par notre partenaire le GREC-SUD.
Réalisation d’un poster sur le marégraphe de Marseille et les activités de notre association, qui sera présenté à Brest en octobre aux Journées REFMAR organisées par le Shom.
Facilitation de la production d’un documentaire scientifique grand public pour France 5 (interview au marégraphe d’Édouard Bard, climatologue et professeur titulaire de la chaire « Évolution du climat et de l’océan » au Collège de France). Ce documentaire, tourné à l’occasion de l’ouverture de la réplique de la grotte Cosquer en juin, sera diffusé à l’automne 2022.
Automne 2022 : conférences sur le marégraphe de Marseille au centre culturel Peiresc à Toulon, à l’École nationale supérieure maritime à Pointe Rouge, etc.
 

Projets à plus long terme

Créer une bande dessinée consacrée au marégraphe de Marseille.
Faire en sorte que les diffuseurs de cartes postales de Marseille vendent des cartes du marégraphe.
Favoriser la production de produits dérivés (t-shirts, goodies, etc.).
Aider à la rénovation d’une horloge d’un marégraphe installé à Marseille dans les années 1950 (horloge Brillié).
Contribuer à la rénovation de la reliure de registres manuscrits établis par les gardiens du marégraphe de Marseille entre 1885 et 1988.
Continuer à enrichir, et diffuser sur le site internet de l’association, les archives du marégraphe de Marseille.
Profiter de l’organisation dans la rade de Marseille des compétitions de voile des jeux olympiques de 2024.
Etc.